Assurance habitation : que faire en cas d’incendie ?

Votre multirisque habitation couvre certainement les obligations d’une garantie incendie. Mais en cas de sinistre que faire ? Les gestes essentiels, déclaration du sinistre à l’assurance t précautions, suivez toutes les démarches à mener.

Dans quel cas l’assurance prend en charge le sinistre ?

Généralement, les locataires ou propriétaires occupants, qui ont souscrit une assurance multirisque habitation sont automatiquement couverts par une garantie incendie. Cliquez ici https://www.assuranceideale.fr. Pour plus de détails. Si cette couverture est obligatoire pour les locataires, elle ne l’est pas pour les propriétaires occupants. En cas d’incendie criminel, l’assurance habitation vous prend en charge, dans la mesure où vous n’êtes pas responsable du sinistre. Mais vous devez en amont porter plainte auprès de la gendarmerie, et envoyer le dépôt de plainte à votre compagnie d’assurance.

Les garanties en cas d’incendie

L’assurance couvre les dommages liés au feu, à la fumée ainsi qu’à l’intervention des pompiers. Lorsque les dommages sont consécutifs à une catastrophe naturelle, comme la foudre, une explosion, une implosion ou encore au choc avec un véhicule, l’assurance incendie entre en jeu. Toutefois, elle prévoit des exclusions contractuelles. La garantie n’interviendra donc pas dans le cas des limites du contrat d’assurance. Lorsque les dégâts résultent d’une cause ménagère, certains assureurs ne prennent pas en compte les conséquences du sinistre. Mais certaines garanties dites optionnelles, comme la garantie dommage ménagers peuvent couvrir les dégâts liés à la chaleur ou au contact direct avec le feu ou la chaleur.

Sinistre incendie : la démarche à suivre

Lorsque vous souhaitez déclarer un sinistre, vous devez prévenir votre assureur au plus vite par courrier recommandée avec accusé de réception. Ensuite, vous disposez d’un délai de 5 jours ouvrés suivant le sinistre pour envoyer ce courrier. Vous devez y mentionner toutes les informations nécessaires (nom et prénoms, numéro de contrat, la date du sinistre et une description détaillée des dégâts). En cas de sinistre important, l’assureur peut mandater un expert, pour constater les dégâts.

Prise en charge des dommages et restrictions légales

Pour limiter les cas de sinistre, certaines mesures de prévention légales sont obligatoires. En cas de non respect de ces règles, le montant des remboursements peut diminuer ou peut être annulé. Toutefois, lorsque l’incendie survient dans un logement non équipé de détecteur de fumé, l’assureur est tenu de prendre en charge le sinistre.