La présence de sulfites dans le vin : un danger pour la santé ?

Le vin est la meilleure des boissons dit-on. Mais selon dans des actualités récentes, le vin contient des substances de sulfites qui seraient dangereuses pour la santé. Cette présence de sulfites dans le vin représente-t-elle réellement un danger pour la santé ? Vous avez la réponse dans la suite de l’article.

Avant d’aborder le sujet dont il est question, il faut noter qu’une norme européenne impose que les bouteilles de vin doivent porter des étiquettes. Ces dernières doivent indiquer la quantité de sulfites dans le vin si celle-ci excède 10 mg/L.

La présence de sulfites dans le vin : pour quelles raisons ?

À titre informatif, les sulfites ont toujours été présents dans le vin. Cela n’est donc pas un fait nouveau. Cependant, cette présence a trois raisons. D’abord, les sulfites fixent l’oxygène qui existe dans le vin. Ensuite, les sulfites jouent un rôle antiseptique. Enfin, ils contrôlent le développement des micro organismes. D’ailleurs, rendez-vous ici pour connaître en temps réel toutes les actualités relatives au vin.

Donc de manière générale, les sulfites protègent le vin de tout vieillissement prématuré et de l’oxydation. Ils l’empêchent d’avoir des odeurs nauséabondes émises par les levures. Leur présence est en fait indispensable car ils empêchent également la fermentation.

Cependant, ce sont les sulfites ajoutés à l’embouteillage du vin qui représentent un danger pour les consommateurs. Ces sulfites favorisent une meilleure conservation et protection idéale du vin pendant la durée de son acheminement.

Les effets de la présence de sulfites dans le vin sur la santé

Les normes européennes ont exigé une quantité de sulfites à ne pas excéder dans le vin. Soit 160 mg/L pour le vin rouge et 210 mg/L pour le vin rosé. Donc au-delà de cette quantité, les sulfites dans le vin représentent un danger.

Même à faible quantité, on remarque qu’il y a des consommateurs sensibles aux sulfites présents dans le vin. Cette présence peut provoquer chez eux des allergies alimentaires telles que des complications en matière de respiration.