Le château de Simone : histoire et techniques de transformation

Ce vin rouge du Château Simone offre des arômes délicats sous un rubis particulier. Il constitue une icône parfaite et incontestée de la micro-appellation Palette. En quoi consistent ses principes de fabrication et quels sont les atouts de ce château ?

Château Simone : L’histoire !

Le Château Simone, détenu par la famille Rougier depuis 1830, est le plus reconnu des quatre plus grands domaines d’appellation d’origine contrôlée du nom de « Palette vin ». Ce château est l’un des plus importants de la région de Provence.

C’est une AOC qui a consacré un vignoble d’une cinquantaine d’hectares en 1948, à cheval sur les communes de Meyreuil et Tholonet, dont le sol est essentiellement constitué d’écran calcaire lacustre, mêlant argile, galets et graves.

Depuis 1830, le domaine est la propriété de Jean Rougier. Artiste, guitariste, il est encore à la même époque un merveilleux connaisseur de vin. Les siècles successifs ont tous conduit à la popularité du Château Simone, considéré aujourd’hui comme le plus populaire de Provence par les amateurs de vin. René et Jean-François, respectivement sixième et septième génération de l’entreprise, s’attachent à préserver cette exigence de constance et de savoir-faire qui fait la réputation du domaine.

Un VIN AOC avec des techniques de transformation particulières

Situé sur la commune de Meyreuil, le vignoble du Château Simone occupe environ 25 hectares de terrain dans un cadre boisé. Le sol ne recevant ni engrais ni désherbants, il a été traité avec des techniques organiques.

Ce sont les caves, creusées par l’ordre religieux des Grands Carmes d’Aix au XIXe siècle, puis agrandies par les générations suivantes de la maison Rougier qui sont utilisées pour la restauration et le vieillissement des crus du Château Simone. Ces caves présentent des caractéristiques exceptionnelles qui facilitent la conservation du vin.

Les vendanges sont effectuées exclusivement à la main. Les vins quant à eux sont stockés dans de minuscules tunnels pendant 8 mois après macération et fermentation, puis un an en fûts de chêne avant d’être assemblés et mis en bouteille.