Souscrire à une assurance crédit immobilier : la nécessité

Tout prêt bancaire qui atteint un seuil donné est conditionné par une garantie assurance, le crédit immobilier en est un exemple palpable. En effet, pour permettre à une banque créancière, le recouvrement complet de sa créance en matière immobilière qui serait échelonnée sur plusieurs mois/années, vous devriez souscrire à une assurance. Une assurance prêt immobilier protège et le créancier et le débiteur contre un éventuel défaut de paiement à tort ou à raison. Et c’est là où réside toute l’importance d’une assurance prêt immobilier qu’on essaiera de vous présenter…

Que comprendre sur une assurance prêt immobilier ?

Une assurance prêt immobilier est avant tout, une assurance décès invalidité (ADI), elle couvre le défaut de paiement au cas où le débiteur meurt ou devient incapable (invalide). Connectez-vous à notre site internet pour en voir plus sur le crédit immobilier, son fonctionnement et sa nécessité. Il s’agit d’un dispositif mis en place pour assurer d’une part la sécurité du créancier (banque) et d’autre part la garantie du débiteur à solder sa dette en partie ou au complet.
Cette couverture intervient souvent en cas de survenance de force majeure pendant la période de recouvrement de la créance :
• perte d’emploi ou cessation temporaire de travail pour cause d’incapacité ;
• invalidité permanente : handicape ;
• décès (la mort)…
Cette assurance ne peut être souscrite que si le demandeur (futur assuré ou emprunteur) informe l’organisme financier sur son état de santé… sous l’acceptation ou non de ce dernier.

La souscription à une assurance prêt immobilier : son importance

Au regard de la loi, aucune disposition n’impose cette formalité de souscription à une assurance immobilière avant d’obtenir un prêt immobilier néanmoins, les banques l’exigent en garantie de leur créance. On parle ici d’une assurance qui trouve sa nécessité dans le fait qu’elle protège le débiteur et ses ayants droit.
C’est une assurance de prévoyance qui assure les arrières de l’emprunteur comme de ses proches au cas des sinistres précédemment cité parce qu'ils ne perdront pas le bien concerné. L’assureur remboursera la totalité du crédit ou ce qui en reste à la banque…